vendredi 4 décembre 2009

Ils avaient vraiment tout faux sur l'iPhone !!!

L'excellent blog High-Tech américain Gizmodo vient de se livrer à un exercice de tir aux pigeons assez réjouissant : le "Top 5 Assclown iPhone Quotes in 2007" !
Ce qui donne en bon français le classement des déclarations les plus cons faites au moment du lancement de l'iPhone en 2007.  En cette fin d'année forcément déprimante (la crise, Noël qui approche, la pluie, encore la crise...), un peu de détente ne peut pas nous faire de mal. Alors voici une traduction en VF approximative de ce palmarès assez hilarant au vu du succès planétaire actuel du fameux téléphone à tout faire d'Apple...avec en prime quelques commentaires peu charitables signés Mon écran radar.


Number One : Ed Colligan, ex-PDG de Palm

"Nous avons appris et beaucoup travaillé ces dernières années pour arriver à faire de bons téléphones. Ces gars de l'informatique ne vont pas réussir comme ça. Ils n'y arriveront pas" (16 novembre 2006).

Commentaire perso : Après cette déclaration visionnaire, on comprend mieux pourquoi ce cher Ed vient de quitter Palm après 16 ans de bons et loyaux services... Le téléphone maison, le Palm Pre, a eu un joli succès d'estime dans la presse et chez les nostalgiques de l'organizer vedette du debut de la décennie, mais ses ventes mondiales ne devraient pas excéder le million d'unités cette année selon iSupply.



Number Two : Steve Ballmer, toujours PDG de Microsoft

"Il n'y a aucune chance que l'iPhone gagne une part de marché significative. Aucune chance. C'est un gadget subventionné à 500 dollars..." (30 avril 2007)

Commentaire perso : Alors désolé de te décevoir Steve, mais depuis son lancement en juin 2007, le "gadget" s'est tout de même vendu  dans le monde à plus de 31 millions d'exemplaires (cumul à fin septembre). Et avec "seulement" 7,4 millions d'unités écoulées, l’iPhone a permis à Apple de dégager un résultat d’exploitation de 1,6 milliard de dollars au troisième trimestre, a calculé iSupply. Sur la même période, le premier fabricant mondial de mobiles, Nokia, a enregistré un profit d’exploitation de seulement 1,1 milliard de dollars...pour 100 millions de téléphones vendus. Quant à la part de marché d'Apple, OK elle ne dépasse pas les 2 % globalement, mais sur les "smartphones" elle flirte désormais avec les 17 % selon Gartner ...Pas mal pour un "gadget" lancé il y a seulement 2 ans. Et on te fait grâce des 1,5 milliard d'applications téléchargées sur l'AppStore... Au fait vous en êtes où chez Microsoft ? Et bien mon petit doigt Gartner me dit que Windows Mobile a un petit problème de part de marché : tomber de 11 % au second trimestre à 7,9 % au troisième, c'est plutôt inquiétant non ?


Number Three : Jon Rubinstein, PDG de Palm...et ex-patron de la division iPod chez Apple

"Est-ce qu'un toaster peu aussi faire du bon café ? Il n'existe pas vraiment de terminal unique parce qu'il n'y a rien de mieux qu'une bonne machine à café pour faire un bon café. Et cela vaut aussi bien pour l'iPod, les appareils photo numérique ou les téléphones  mobiles" (27 septembre 2005)

Commentaire perso : Et bien on comprend mieux, là encore, pourquoi Mr Rubinstein ne travaille plus chez Apple. Mais avec le Pre, notre ami Jon tente aujourd'hui de faire amende honorable en essayant de vendre son téléphone multi-fonctions. Courage, l'avenir de Palm en dépend...


Number Four : John C. Dvorak, chroniqueur tech ( comme quoi les journalistes aussi disent des conneries)

"Apple  devrait débrancher l'iPhone. Ce qu'Apple risque dans cette affaire, c'est sa réputation en tant qu'entreprise qui ne se trompe jamais..." (28 mars 2007)

Commentaire perso : Et bien comment te dire John, j'en ai écris quelques bêtises dans ma carrière...mais des comme celle-là je dis respect ! Puisque l'on parle de réputation, Apple s'est hissé en 2008 à la 7ème place des 100 marques les plus populaires au monde grâce à l'iPhone selon le palmarès annuel de l'institut Brandz.


Number Five : Ed Zander, ex-PDG de Motorola

"Comment vont-ils s'en sortir face à nous ?" (10 mai 2007)


Commentaire perso : Sans commentaires ? Allez si. Depuis Ed a quitté ses fonctions sous la pression amicale de l'actionnaire activiste Carl Icahn et la question c'est plutôt : comment Motorola va faire face à Apple ? Aujourd'hui l’américain n’est plus que le quatrième fabricant au monde, avec moins de 6 % de part de marché contre 26 % en 2006. Et sa nouvelle gamme de smartphones tournant sous Android  (le Droid et le Dext) ressemble à une offensive de la dernière chance.


Mention spéciale : Anssi Vankoji, stratège en chef de Nokia

"L'avenir du mobile sera similaire à celui des PC. Avec le Mac Apple a d'abord attiré l'attention, mais ensuite ils sont restés un fabricant de niche. C'est ce qui se passera dans les smartphones"(30 novembre 2009)

Commentaire perso : C'est bien d'être optimiste. Et c'est vrai que Nokia vend toujours près de 400 millions de téléphones par an, soit plus de 30 millions par mois...soit autant qu'Apple cette année. Mais en seulement trois mois (juillet à septembre), la part de marché de notre sympathique géant finlandais sur le créneau des smartphones vient de chuter de 41% à 35% selon IDC. Et aux Etats-Unis, où règnent l'iPhone et les Blackberry, elle s'est carrément effondrée...à 4 % ! Cela ressemble à un score de fabricant de niche non ?

Vous avez aimé cette chronik (et les autres) ? Votez pour Mon Ecran Radar à la Coupe de l'info...
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire