jeudi 17 mars 2011

Ils défient la mort invisible armés de leurs seuls sabres

Quand je pense aux dizaines de milliers de morts et portés disparus de la catastrophe japonaise; quand je pense à la mort invisible qui menace maintenant l'Archipel; quand je pense aux 50 techniciens sacrifiés de la centrale nucléaire de Fukushima qui n'appartiennent déjà plus à ce monde; quand je pense aux pompiers et aux militaires qui luttent désespérément pour refroidir les réacteurs numéros 3 et 4 en fusion; quand je repense aux "liquidateurs" liquidés de Tchernobyl il y a 25 ans; quand je pense à tous ces malgré nous qui absorbent des doses de radioactivité "héroïques" parce qu'ils n'ont pas d'autre choix moral et humain... Je pense au Vent Divin qui pousse ces hommes à se sacrifier pour le salut de leurs contemporains et l'avenir des générations futures.

Je pense à ces mots de Yukio Mishima 
"Et pourtant, le risque qu'avaient accepté de courir les membres de la Société en renonçant à se servir d'armes à feu avait bien mis leur dessein en lumière. Ils devaient bénéficier de l'assistance divine et défier armés du seul sabre les armes de l'Occident haïes des dieux" (La Mer de la Fertilité).
(photo ci-dessus, Yukio Mishima avec ses compagnons, avant son suicide le 25 novembre 1970)
Oui, ils défient la foudre nucléaire, cette mort invisible haïe des Dieux anciens armés du seul sabre de leur courage. Et nous, bombardés par ces images #irl si irréelles, cette peur indicible si loin si proche, nous sommes dans le paradoxe d'Ubik de Philip K.Dick en regardant les japonais : "Je suis vivant et vous êtes morts"...



L'Empeur Akihito prie. Les Kamikaze de Fukushima se sacrifient. Les survivants de Sendaï et Miyagi supplient. Ceux de Tchernobyl souffrent encore du mal invisible. Moi j'écris. C'est dérisoire. Alors on peut aussi donner un peu d'argent. Comme nous aurions du le faire il y a un an pour Haïti, un pays aussi pauvre que le Japon est (était ?) riche...Rien d'héroïque à se donner bonne conscience, loin s'en faut. Mais cela sera peut-être utile. Pour aider dans l'urgence les survivants, les réfugiés, les blessés de la colère de la Terre et du Tsunami. Soigner les irradiés demain, peut-être.
La Croix Rouge et d'autres ONG comme Care, Oxfam et Save the Children lancent une campagne de dons certifiée. Vous pouvez cliquer sur les bannières ci-dessous :


Cliquez ici



2 commentaires:

  1. Kamimizu, l'eau divine ?
    L'eau ne fait que refroidir et diluer la radioactivité... on plaque dans le sol ce qui ne doit pas rester dans l'air.
    J'ai encore l'image persistante de ces soldats russes, équipés de dérisoires combinaisons et de gants pour prendre à mains nues des barres d'uranium...

    Et les photos qu'ils ont prises portent la trace révélatrice des radiations du sol, il suffit de regarder les traces claires qui montent du bas. http://idata.over-blog.com/0/36/60/83/Tre-la-roche/tchernobyl-retrait-graphite.jpg

    RépondreSupprimer
  2. Un billet très fort, ne serait-ce que par l'évocation de Mishima, un auteur que j'affectionne, pour autant qu'on puisse affectionner la part sombre et pessimiste que nous avons tous en nous-même.
    Je reste admirative de ces personnes, qui vont au cœur de l'enfer, pour accomplir ce qu'ils peuvent afin de réduire la catastrophe. Ont-ils vraiment conscience de l'étendue de leur sacrifice ?

    RépondreSupprimer